Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Thomas Carlyle

De Wikiberal
Thomas Carlyle
historien, philosophe

Dates 1795 - 1881
Thomas Carlyle.jpg
Tendance conservateur
Origine Royaume-Uni Royaume-UniÉcosse Écosse
Articles internes Liste de tous les articles

Citation Je ne crois pas en la sagesse collective de l'ignorance individuelle.
inter lib.org sur Thomas Carlyle

Thomas Carlyle (comté de Dùn Phrìs, 4 décembre 1795 – Londres, 5 février 1881) fut un philosophe écossais, un écrivain satirique, un essayiste, un historien et un enseignant à l'époque victorienne. Il est connu pour son point de vue sur l'histoire, qui se résume selon lui à l'histoire des grands hommes, et sur l'économie, qui n'est selon lui qu'une "science lugubre" (dismal science). Il est connu aussi pour une défense de l'esclavage (Occasional Discourse on the Negro Question, 1849, Fraser's Magazine) qui entacha sa réputation, et à laquelle répliqua son ami John Stuart Mill.

Biographie

Élevé dans la foi calviniste par des parents qui souhaitaient en faire un pasteur, il perd la foi à l’université d'Édimbourg (1819-1821). Ses maux d’estomac, dus peut-être à un ulcère, contribuent à sa réputation de personnalité désagréable et irascible qui transparaît aussi dans son style.

Très influencé par l'idéalisme allemand de Johann Gottlieb Fichte, excellent connaisseur de la littérature allemande (Goethe, Schiller), il épouse en 1826 Jane Baillie Welsh, elle-même femme de lettres. Leur union, connue par plus de 9000 lettres échangées entre eux, ne devait pas être heureuse et n’a peut-être pas été consommée. Samuel Butler a écrit : « Dieu a été bon de laisser Carlyle et Mrs Carlyle se marier l’un avec l’autre, faisant ainsi deux malheureux plutôt que quatre ».

Il écrit un grand nombre de ses premiers ouvrages dans une ferme écossaise à Craigenputtock. En 1834, il s’installe à Londres à Chelsea d’où son surnom de « sage de Chelsea ». Après la mort de sa femme en 1866, il sombre dans le désespoir et se retire de toute vie sociale. Il devient recteur de l’université d'Édimbourg.

Influences et jugements

Carlyle est considéré généralement comme un conservateur traditionaliste, défendant l'aristocratie, la hiérarchie et le lien social à l'encontre tant du socialisme que d'un capitalisme qu'il critique pour sa tendance à réduire les relations sociales à des liens économiques (Marx reprendra dans le Manifeste du parti communiste cette idée de société de "cash nexus" ou de "cash payment" que la bourgeoisie serait censée imposer).

Son histoire de la Révolution française (à l'origine une commande adressée à John Stuart Mill, qui ne put l'honorer) le rend célèbre : le livre combine un style épique, d'une grande qualité littéraire, avec une remarquable précision historique.

Sa biographie de Frédéric le Grand le rendit populaire en Allemagne. Certains critiques dénoncent l'influence de sa pensée sur le fascisme et le nazisme, en raison de son "culte du héros" et de son mépris pour la démocratie.

Pour Walt Whitman (1881 obituary), imaginer la pensée britannique sans Carlyle reviendrait à imaginer une armée sans artillerie. Mencius Moldbug admire sa pensée réactionnaire, sa préférence pour l'ordre plutôt que pour la démocratie.

Pour George Orwell, Carlyle fut un « maître du dénigrement ». Friedrich Nietzsche, dont les idées sont proches, le critique pour son moralisme dans Au-delà du Bien et du Mal ; dans le Crépuscule des idoles, il explique son pessimisme par une "mauvaise digestion" et le considère comme un sceptique qui voudrait désespérément avoir la foi.

Friedrich Hayek critique dans La Présomption fatale son mépris pour le commerce, justifié par son point de vue que « le travail seul est noble ». Hayek le cite également comme un philosophe qui serait, au même titre que « Houston Stewart Chamberlain, Auguste Comte et Georges Sorel », « aux racines socialistes du nazisme » (La Route de la servitude).

Œuvres

Citations

  • L'histoire est l'essence d'innombrables biographies.
  • La guerre est une dispute entre deux voleurs trop peureux pour s'engager eux-mêmes dans la bataille.
  • La réforme n'est pas agréable, mais bouleversante. Personne, encore moins une nation, ne peut se réformer sans souffrance ni dur labeur.
  • Apprenez à un perroquet les termes « offre et demande » et vous obtenez un économiste.
  • Aucun homme sage n'entreprendra de réformer le monde ou de réformer une nation. La seule réforme durable, quoique bien plus lente, est celle que l'on commence et perfectionne sur soi-même.
  • L'on a beaucoup écrit sur la façon dont Mahomet propagea sa religion par le sabre. Il y a, sans doute, beaucoup d'honnêteté de la part des chrétiens à se vanter d'avoir, eux, propagé leur religion pacifiquement.
  • La créature vivante la plus faible, en concentrant ses forces sur un seul objet, peut accomplir quelque chose. Le plus fort, en distribuant ses forces sur un plus grand nombre d'objets, peut échouer à accomplir quoi que ce soit. Une goutte d'eau, à force de tomber, creuse son passage à travers la roche la plus dure. Le torrent se précipite sur le rocher dans un épouvantable vacarme, mais ne laisse aucune trace derrière lui.
  • Heureux le peuple dont les annales sont blanches dans les livres d'histoire !
  • Si « esclave » signifie essentiellement « serviteur engagé à vie », ou par contrat à longue durée non aisément dissoluble, je pose la question : est-ce que, parmi toutes les affaires humaines, un « contrat à longue durée » n'est pas précisément le type de contrat que l'on recherche, une fois qu'on a trouvé les bonnes clauses ? Être un serviteur engagé à vie, si les bonnes clauses ont été spécifiées (ce que je ne prétends pas), me semble bien préférable à être un serviteur engagé pour un mois, ou engagé par un contrat qui peut être dénoncé au jour le jour. (Occasional Discourse on the Negro Question, 1849)
  • Une continuelle malhonnêteté avec soi-même - voilà son signe distinctif, c'est cela qui le rend et continue de le rendre intéressant. (...) Au fond, Carlyle est un athée anglais qui voudrait mettre son point d'honneur à ne pas l'être. (Friedrich Nietzsche, Crépuscule des idoles)

Liens externes

5179-pittux-Stylo.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail des grands auteurs et penseurs du libéralisme.

6784-Tatice-Chronometre.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur l'histoire du libéralisme et de la liberté.

1868-41439.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail philosophie et épistémologie du libéralisme.