Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Féminisme

De Wikiberal
Pouvoir-controle.jpg
B0.jpg Discussions sur le forum
Le féminimse, who cares?

Définition

Le féminisme est un ensemble d'idées politiques, philosophiques et sociales cherchant à promouvoir les droits des femmes et leurs intérêts dans la société civile. La pensée féministe vise en particulier l'amélioration du statut des femmes dans les sociétés où la tradition établit des inégalités fondées sur le sexe. Le féminisme travaille à construire de nouveaux rapports sociaux et développe des outils propres à la défense des droits des femmes et de leurs acquis. Ce mouvement est soutenu par diverses théories sociologiques et philosophiques.

Origine et histoire du féminisme

Naissance des mouvements féministes

Du féminisme des années 1970 aux débats contemporains

Synthèse : typologies des mouvements féministes

Le féminisme libéral

Voir IFéministe et Hubertine Auclert.

Critique libérale du féminisme

Pour les libéraux, la discrimination sexuelle tout comme positive ou la parité sont en contradiction avec le principe d'égalité devant la loi, pilier fondamental du libéralisme politique. On peut admettre que la loi traite différemment des individus qui sont dans des situations différentes mais on ne peut pas souscrire à l'aspect interventionniste de la parité et de la discrimination positive, parce que cela porte atteinte à la liberté des électeurs qui est de voter pour qui ils veulent. Cela dit, le féminisme libéral ne revendique pas la discrimination positive ou la parité, a contrario du féminisme radical.

Par exemple, une constatation que "les femmes gagnent moins que les hommes à compétence égale", à supposer qu'elle soit avérée, ne devrait servir de prétexte à aucun interventionnisme étatique : c'est un état de fait résultant du marché du travail, de la liberté et de l'interaction des différents acteurs, qui peut s'expliquer économiquement et sociologiquement de plusieurs façons.

Bibliographie

  • 2004, Deborah Walker, Jerry W. Dauterive, Elyssa Schultz et Walter Block, The Feminist Competition/Cooperation Dichotomy: A Critique, Journal of Business Ethics, Vol 55, n°3, December, pp241-252

Corrélats

Citations

  • Le féminisme a échoué, il a fini par être récupéré par la gauche. (Susan Easton, Women Entrepreneurs)
  • Ne sous-estimez jamais le pouvoir d'une femme en colère ! (Susan Easton, Women Entrepreneurs)
  • Je n'ai jamais réussi à définir le féminisme. Tout ce que je sais, c'est que les gens me traitent de féministe à chaque fois que mon comportement ne permet plus de me confondre avec une prostituée ou un paillasson. (Rebecca West)
  • Appeler les femmes le sexe faible est un mensonge. C’est une injustice des hommes faite aux femmes. Si la non-violence est la loi de nos êtres, le futur est avec les femmes. (Mohandas Gandhi)
  • L'instruction, je l'ai toujours dit : si tu l'as, tu peux exploiter les gens ; si tu ne l'as pas, tu ne peux exploiter que des gonzesses. (citation du film Le chemin des écoliers, 1959)
  • La femme remonte à la plus haute Antiquité. Elle est coiffée d’un haut chignon. C’est elle qui reçoit le facteur, qui reprise les chaussettes, et fait le catéchisme aux enfants. (Alexandre Vialatte en 1968)
  • Tout à leur obsession d’une égale répartition des tâches ménagères entre hommes et femmes – la grande affaire des féministes du genre, le croiriez-vous ? – ces féministes ne comprennent pas qu’elles s’inscrivent dans une théorie plus globale qui sape le fondement même du combat des femmes, en niant la spécificité, et en dernière analyse la réalité même, de leur sexe. (Drieu Godefridi, 30/07/2015)
  • A l'heure des révolutions démocratiques, les "femmes" ont été placées en marge de la politique dans le discours sur la différence sexuelle. Le féminisme est né de la contestation de cette exclusion. Son but était d'éliminer la "différence sexuelle" de la politique, et pourtant il devait le faire au nom des "femmes" (qui sont elles-mêmes un produit dans le discours de la "différence sexuelle"). Et dans la mesure où il œuvrait en faveur des "femmes", le féminisme reproduisait cette "différence sexuelle" qu'il tentait d'éradiquer. Toute son histoire en tant que mouvement politique repose sur ce paradoxe : la nécessité d'affirmer et de refuser à la fois la "différence sexuelle". (Joan Wallach Scott, 1998)
  • La femme qui aspire à être l'égale de l'homme manque singulièrement d'ambition. (Dominique Quessada)
  • La femme sera vraiment l'égale de l'homme le jour où, à un poste important, on mettra une femme incompétente. (Françoise Giroud)
  • Le second bienfait, qu'on peut attendre de la liberté qu'on donnera aux femmes d'user de leurs facultés, en les laissant choisir librement la manière de les employer, en leur ouvrant le même champ d'occupation, et leur proposant les mêmes prix et les mêmes encouragements qu'aux hommes, serait de doubler la somme des facultés intellectuelles que l'humanité aurait à son service. (...) L'extension de la sphère d'activité des femmes aurait l'heureux résultat d'élever leur éducation au niveau de celle de l'homme, et de les faire participer à tous ses progrès. Mais, indépendamment de cela, le seul abaissement de la barrière serait par lui-même un enseignement de la plus haute valeur. (John Stuart Mill, De l'assujettissement des femmes, 1869)
  • Le discours féministe est fondé sur la culpabilisation. Comme le tiers-mondisme, il est un exercice de victimolâtrie. (Christian Michel)
  • Beaucoup de féministes haïssent l'homme et persécutent les femmes qui jouissent des plaisirs de l'amour, uniquement parce qu'elles n'ont pas pu trouver un homme qui les aime. De tout temps, on a remarqué qu'un grand nombre d'êtres humains méprisent ce qu'ils ne peuvent avoir, et tiennent pour louable ce mépris chez eux-mêmes et chez les autres. (Vilfredo Pareto, Traité de sociologie générale)
  • Le féminisme libéral se distingue du féminisme étatiste par son objectif. Le premier vise une égalité des chances, le deuxième une égalité des résultats. La même chance d’être directrice contre l’obligation d’avoir 50 % de directrices, que les préférences pour le management soient fortes ou non. (Emmanuel Garessus, 21/01/2019)
  • Ces deux derniers siècles, l’une des principales contributions du féminisme a consisté à remettre en cause les notions collectivistes de sexe, de combattre pour le droit de chacun à être aussi «féminin» ou «masculin» qu’il le désire et d’accorder aux femmes le droit de vivre de manière aussi traditionnelle, aussi radicale qu’elles le veulent. (Elizabeth Nolan Brown, [1])
  • L’histoire de la femme est l’histoire de la pire forme de tyrannie que le monde ait jamais connue : la tyrannie du faible sur le fort. C’est la seule tyrannie qui perdure. (Oscar Wilde)

Liens externes

En Français

En Anglais

Autres Langues


7640-efdur-Babelwiki.png Accédez d'un seul coup d’œil au portail sur les sujets de société.