Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Leadership paternaliste

De Wikiberal

Dans le style de leadership paternaliste, l'autorité est dans la main d'un seul individu, généralement le chef d'entreprise d'une organisation familiale ou le créateur de l'organisation patriarche. En 1964, Robert Blake et Jane Mouton ont présenté une grille managériale avec cinq différents styles de leadership (autocratique, paternaliste, démocratique, collégial, nonchalant) basés sur l'intérêt que le leader accorde soit à ses employés, soit à la production. Le style paternaliste se caractérise par une attitude bienveillante. Le leadership paternaliste nourrit l'esprit des gens et de ses salariés que le chef du clan doit traiter ses collaborateurs comme s'ils étaient les membres de sa famille. Le gestionnaire paternaliste se préoccupe de la tâche à réaliser en offrant généralement à ses subordonnés un bon salaire, d’excellents avantages sociaux, de saines relations de travail et tout ce qui est susceptible d’améliorer leur situation financière. Cette personne donne l'impression qu'elle se soucie davantage de ses salariés que des résultats et des bénéfices de l'entreprise. Elle se donne l'apparence d'un parent plutôt que d'un patron. En contrepartie, le leader paternaliste exige directement ou implicitement de l'obéissance de la part des salariés.

Leadership paternaliste : l'image du père et de ses enfants

Dans ce genre de leadership, le mode de fonctionnement est un peu différent par rapport au leadership autocratique. Dans la situation de la petite entreprise, le propriétaire de l'entreprise collabore avec les "membres de la famille" dans un leadership d'équipe délibéré. Le fait de se côtoyer et de faire quelque chose ensemble donne également l'occasion de partager l'esprit familial. Il existe un objectif commun, en partageant les mêmes objectifs et en apportant la relation hiérarchique à un niveau supérieur de leadership fondé sur les valeurs. Ce leadership paternaliste force la synergie puisque les réussites des employés sont célébrées comme si elles appartenaient à la famille, et donc au père.

Dans un tel style de leadership, lorsque les résultats sont là, les employés sont au cœur de l'organisation. Mais l'autorité complète réside essentiellement entre les mains d'un seul individu. Certes, la satisfaction du personnel est prioritaire sur les bénéfices qui seraient maximisés et le circuit de communication intègre une relation supplémentaire de bas en haut. Ce type de gestionnaire traite individuellement chacun de ses subordonnés ; ceci a l'avantage d'empêcher ceux-ci de négocier entre eux pour d'autres revendications ou des demandes plus exigeantes.

Toutefois, cette préoccupation est centrée sur le besoin de reconnaissance du leader paternaliste. Dès que les résultats sont insuffisants ou que les subordonnés ne suivent plus la ligne directrice du leader paternaliste, en étant déloyaux, par exemple, un style de leadership plus directif et autoritaire se met en place. Ce moyen de gestion satisfait les besoins matériels des employés, mais il a le désavantage d’opprimer leur liberté.

Le miracle économique asiatique et le leadership paternaliste

Le développement économique de certains pays asiatiques est souvent attribué au style paternaliste issu de la culture confucéenne. En effet, Confucius insistait sur l'importance de la famille. Le père est une personne clé dans l'unité de la famille. Il a un rôle de modèle, c'est un bon exemple pour ses enfants. À l'inverse, il est du devoir des enfants d'obéir sans poser de questions et d'honorer le père, même après sa mort, comme une forme de piété filiale. Lorsque le père meurt, l'obéissance est dirigée vers l'aîné des enfants.

À la base, il apparaît que cette cohésion familiale, ou plus exactement, la culture de la recherche du consensus, est liée à la loyauté, caractéristique qui est également considérée comme une vertu par les Asiatiques. Dès son plus jeune âge, on enseigne à l'enfant à être fidèle envers sa famille et ses amis. La famille est importante dans n'importe quelle culture, mais elle l'est tout particulièrement dans la culture asiatique. Mais plus important encore, les relations entre les membres de la famille constituent la base humaine pour perpétuer les vertus morales et réussir ses entreprises comme le rappelle le vieux dicton chinois : "Pour s'attaquer à un tigre, on a toujours besoin de l'aide de l'un de ses frères".

Bibliographie

  • 1997, R. Westwood, "Harmony and patriarchy: The cultural basis for ‘paternalistic headship’ among the overseas Chinese", Organization Studies, 18(3), pp445-480
  • 2004, B. S. Cheng, L. F. Chou, M. P. Huang, T. Y Wu, J. L. Farh, "Paternalistic leadership and subordinate responses: Establishing a leadership model in Chinese organizations", Asian Journal of Social Psychology, 7(1), pp89-117
  • 2006, Patrick Kim Cheng Low, "Father Leadership: The Singapore Case Study", Management Decision, Vol 44, n°1,, pp89-104
  • 2007, Patrick Kim Cheng Low, "Father leadership and small business management: the Kazakhstan perspective", Journal of Management Development, Vol 26, n°8, pp723-736
  • 2009, Hao-Yi Chen & Henry Shang-Ren Kao, "Chinese paternalistic leadership and non-Chinese subordinates' psychological health", The International Journal of Human Resource Management, Vol 20, n°12, December, pp2533-2546
  • 2012, Simon C. H. Chan, Xu Huang, Min Wu, "The influencing mechanisms of paternalistic leadership in Mainland China", Asia Pacific Business Review, Vol 18, n°4, October, pp631-648
  • 2013, Hsien-Tang Tsai, Tung-Ju Wu, Shang-Pao Yeh, "Chinese Paternalistic Leadership and Leadership Effectiveness in Textile Industry", Autex Research Journal, Vol 13, n°3, pp82-88
  • 2015,
    • Yi-Bin Li, Chun-Pei Lin, Mei-Zhen Lin, "An empirical study on the effect of paternalistic leadership on employees’ voice behaviors –the intermediary role of psychological empowerment", Journal of Interdisciplinary Mathematics, Vol 18, n°6, November, pp789-810
    • Minna Salminen-Karlsson, "Expatriate paternalistic leadership and gender relations in small European software firms in India", Culture and Organization, Vol 21, n°5, October, pp409-426
    • Isil Arikan-Saltik, Pelin Arsezen-Otamis, Sumeyra Babacan, "The Relationship Between Paternalistic Leadership and Business Performance in Small Tourism Businesses: The Moderating Role of Affective Organizational Commitment", Procedia - Social and Behavioral Sciences, Vol 207, n°20, October, pp90–97

Liens internes