Vous pouvez contribuer simplement à Wikibéral. Pour cela, demander un compte à admin@liberaux.org. N'hésitez pas!



Leadership charismatique

De Wikiberal

Les traits de personnalités du leader charismatique

Les nouveaux chercheurs en leadership charismatique portent leur attention sur les qualités caractéristiques telles que d'être visionnaire, atypique, énergique et exemplaire.

S. J. Musser (1987) fait remarquer que les leaders charismatiques veulent que leurs disciples s'engagent dans une dévotion absolue vis à vis d'eux-mêmes. Jay A. Conger et Rabindra N. Kanguno, de l'Université McGill, ont mené une analyse exhaustive des qualités de leadership charismatique. Ils ont élucidé (1998) plusieurs caractéristiques de leaders charismatiques, à savoir, une vision claire et lucide, une sensibilité à son entourage et aux besoins de ses membres, une capacité à prendre des risques personnels pour soutenir leurs points de vue, et une capacité à adopter des comportements non conventionnels. Ils ont conclu que le leader charismatique a un objectif idéalisé et un fort engagement personnel dans cet objectif. Par ailleurs, ce leader n'est pas conventionnel. Il a confiance en lui, montre de l'assertivité, il est un agent de changement radical, plutôt que le gardien du statu quo. Le charisme peut être trouvé aussi dans un environnement de travail de gens ordinaires et pas seulement au sommet de la hiérarchie. Les caractéristiques suivantes semblent distinguer les leaders charismatiques :

  1. La confiance en soi : les leaders charismatiques ont entièrement confiance en leur jugement et en leur capacité.
  2. Un leadership visionnaire : ils ont un objectif idéalisé qui propose un avenir meilleur que le statu quo.
  3. Une capacité à articuler la vision : ils sont capables de clarifier leur vision dans des termes compréhensibles pour les autres.
  4. De fortes convictions au sujet de la vision : les leaders charismatiques sont perçus comme étant fortement engagés et prêts à prendre un risque personnel élevé et d'encourir des coûts élevés pour réaliser leur vision.
  5. Le comportement hors de l'ordinaire : leur comportement est perçu comme étant non conventionnel, et contraire aux normes consensuelles.
  6. Il a l'apparence d'un agent du changement : ils sont perçus comme des agents de changement radical, plutôt que les gardiens du statu quo.
  7. La sensibilité de l'environnement : ils font des évaluations réalistes des contraintes environnementales et des ressources nécessaires pour apporter des changements.

Les composantes dramaturgiques du charisme théâtral : cadrage, script, boite de dialogue, mise en scène

Le leader charismatique est généralement très persuasif et il utilise le langage verbal et corporel de façon très efficace, dans un sens théâtral. L'utilisation de l'aspect symbolique et relationnel du leadership est mis en évidence dans trois sous-genres du dramatisme à savoir : le dramatisme de Kenneth Burke (la vie est un théâtre), la dramaturgie d'Erving Goffman (la vie, c'est comme le théâtre) et le drame social de Victor Turner (la vie et le théâtre sont interdépendants). On rencontre beaucoup de leaders charismatiques dans la sphère des politiciens et des chefs religieux. Le leader charismatique prend la scène afin d'édicter un dialogue scénarisé et de mettre en place le cadre pour construire son personnage charismatique. Le charisme est dramaturgique car le leader joue un rôle théâtral qui est conjointement construit avec les collaborateurs, ainsi que par les fournisseurs, les concurrents et les clients. La perspective dramaturgique du leadership charismatique est un processus de management de l'impression sur autrui joué théâtralement dans des actes de cadrage, de scripts, de mise en scène et de spectacle.

  • Le cadrage du charisme est une qualité de communication du leadership charismatique qui entraîne les autres à accepter un sens (interprétation, signification, direction) plutôt qu'un autre. Erving Goffman dépeint les interactions quotidiennes comme des rencontres stratégiques dans lesquelles le leader cherche à «vendre» une image de soi particulière. Les leaders avec leurs partisans construisent socialement la réalité à travers des techniques de cadrage en stimulant l'énergie des collaborateurs. Par exemple, Steven Jobs, cadra la mission de son entreprise d'informatique, NEXT, en déclarant qu'il désirait "révolutionner l'enseignement supérieur", et pas seulement de "construire des ordinateurs", comme son concurrent IBM le présentait. Le management des impressions charismatiques s'est associé à une "construction de l'image" charismatique : compétence et foi des subordonnés dans la compétence des leaders. Dans l'élaboration de leur vision, les leaders charismatiques choisissent des mots qui amplifient les valeurs de leur auditoire. Leur importance et leur efficacité impliqueront, si nécessaire, de dénigrer leurs adversaires (concurrents).
  • Le script du charisme comprend le développement d'un ensemble de directives qui définissent les lieux, qui précisent les acteurs qui doivent être intégrés à l'équipe (distribution des rôles), qui décrivent le comportement attendu, et qui donnent les indices des comportements à adopter lorsque des événements se produisent ou lorsque des acteurs entrent et sortent du champ de l'action. Les scripts fournissent la définition collective de la situation (l'intrigue et le dialogue). Chez l'entreprise McDonald, pas exemple, les scripts sont écrits pour intégrer les activités d'une façon très répétitive et intégrée, avec quelques espaces pour l'improvisation. Les leaders exercent un contrôle par le biais de la théâtralité non seulement par leurs propres performances, mais aussi par l'écriture de scripts et par un script de dialogue changeant le suivi répétitif de la situation. La performance se réalise donc également avant et en dehors de la scène. Le leader charismatique s'intègre dans l'équipe, par son rôle visionnaire et assemble les personnages dans la poursuite de sa vision, tout en ne succombant pas aux supercheries et aux antagonismes des acteurs.
  • La boite de dialogue est une ressource pour exprimer le caractère, l'intrigue et le thème de l'écriture du leader charismatique. La boîte prosodique du dialogue chez Martin Luther King avec son rythme, ses répétitions et ses sonorités[1] l'identifient comme un leader charismatique. Grâce à sa grande mémoire, le général Douglas MacArthur se préparait à recevoir un invité ou un groupe de journalistes en mémorisant chaque fait de ce qu'ils étaient supposés savoir en tant qu'experts. Dans son style oratoire flamboyant, il éblouissait son auditoire par son expertise et par l'étendue de ses connaissances. Le Général de Gaulle, En France, utilisait cette boîte de dialogue mnésique afin d'asseoir son charisme impressionnant en apprenant par cœur ses discours politiques à la télévision. Alan Greenspan, l'ancien gouverneur de la FED, savait utiliser habilement et subtilement de son leadership rhétorique pour lancer des messages au public économique et financier sur sa politique monétaire (M. C. Bligh et G. D. Hess, 2007).
Le leader charismatique possède une capacité exceptionnelle de leadership rhétorique. Dans cette lignée de recherche, le charisme théâtral vise à analyser quels sont les comportements que les leaders et les adeptes mettent en action afin de mettre en avant les attributs du charisme auprès de divers publics (internes et externes à l'organisation). Par exemple, les comportements verbaux et non-verbaux jouent afin de conduire les suivants à attribuer du charisme à leurs dirigeants. Dans leurs rôles de personnage charismatique, les dirigeants-acteurs sont entraînés à utiliser des indices non verbaux comme le contact visuel poussé, à utiliser une grande variété vocale, à parler dans une position détendue et animée et en maîtrisant l'utilisation des expressions du visage.
  • Les leaders sont des directeurs de spectacles. Cela peut inclure des répétitions par le chef et son personnel pour donner des impressions souhaitées. Les directeurs de communication, par exemple, incluent, dans le discours, des accessoires (par exemple un communiqué de presse, un mégaphone dans une période inattendue de crise face à des grévistes, etc.). Le communiquant charismatique peut composer son visage en figeant des traits d'expression avec un regard déterminé à la manière d'un Churchill. Les leaders charismatiques gèrent leurs performances en la mettant en scène. Le Général George Patton laissait toujours apparaître la crosse de nacre de son pistolet. Le général Douglas MacArthur portait des chapeaux aux formes étranges avec un long tuyau. Tous les deux portaient des uniformes spectaculaires par leur effet. Le Mahatma Gandhi, lui-même, portait des vêtements en tricot pour défier la domination coloniale britannique, au moment où il était interdit de fabriquer ses propres vêtements en coton en Inde.

Les côtés sombres du leader charismatique

Les chercheurs en leadership ont fait couler beaucoup d'encre sur l'efficacité des leaders charismatiques. Mais la croyance mythique dans les pouvoirs des leaders charismatiques est surestimée quand on regarde leur effet réel sur la performance des entreprises[2]. Notre fascination pour les leaders charismatiques floute la ligne distincte entre les leaders et les célébrités. Comme nous le voyons en politique, il est presque impossible pour une personne très compétente, mais au caractère sec et ennuyeux d'être élu. Grâce à la prolifération des moyens médiatiques, il est certainement plus "amusant" d'élire des leaders charismatiques. Mais, on ne sait pas s'ils sont toujours plus efficaces que les dirigeants disposant de moins de piquant de caractère.

Les leaders charismatiques s'engagent, parfois, dans l'auto-promotion afin d'apparaître compétents, puissants, déterminés, innovants, fiables et moralement responsables en devenant des exemples pour leurs disciples. Mais l'image qu'ils veulent donner se révèle quelquefois différente de la réalité.

Des leaders charismatiques ont provoqué de graves dégâts dans la société. En délimitant les différentes exigences de leadership pour les différents types d’État, Nicolas Machiavel, dans son livre, "Le Prince", se concentre essentiellement sur le maintien du pouvoir en place, plutôt que de toute autre considération d'ordre éthique. Ces idées sont ancrées dans le culte du pouvoir. Ainsi, des leaders charismatiques comme Adolf Hitler, Staline, Franco, Benito Mussolini ou Mao Tse-Tung seraient honorés dans la vision d'un leadership machiavellien puisqu'ils ont réussi à se maintenir au pouvoir, sans les distinguer d'autres leaders politiques comme le Général de Gaulle, Winston Churchill ou Ronald Reagan qui l'ont fait de manières différentes. Le leadership machiavellien est à l'œuvre dans les démocraties ainsi que dans les tyrannies. Machiavel ne se contente pas de plaider pour la force brute comme étant le seul outil primaire du leader, mais il soutient également un leadership charismatique lorsque le leader utilise la persuasion - y compris l'utilisation de tous les mensonges nécessaires - si la persuasion fonctionne. Ses idées de leadership peuvent être utilisées comme justification intellectuelle non seulement pour la brutalité des tyrannies, mais aussi pour la corruption et la tromperie qui sont aujourd'hui si manifestement une partie intégrée dans le processus démocratique.

Erwin Goffman mentionne le principe du "facework" comme l'argument du côté sombre du leadership, c'est à dire la protection défensive de l'image de soi, utilisée comme dans l'expression de "sauver la face", afin de contrôler les dommages d'un faux-pas et des suites d'un scandale. Le dirigeant justifie des actions qui pourraient être (ou sont) une évaluation négative par d'autres. Les leaders charismatiques utilisent également des comportements manipulateurs, comme d'exagérer des réalisations positives, de s’approprier le crédit pour des réalisations injustifiées ou réalisés par des collaborateurs, de dissimuler des erreurs et des échecs, de blâmer les autres pour ses propres erreurs, etc.

Même dans une perspective positive du leadership charismatique, celui-ci peut engendrer des coûts ou des conséquences négatives pour les suiveurs. Par exemple, les individus peuvent perdre leur équilibre psychologique et leurs propres objectifs en raison de l'accent posé sur la réussite imposé par le leader charismatique. En servant la mission de l'organisation, les membres peuvent se soumettre volontairement et s'auto-exploiter avec des conséquences négatives pour leur santé physique et mentale ainsi que pour leur qualité de vie.

Si le leader charismatique est bien intentionné, il peut contribuer de manière significative à la croissance de l'ensemble du groupe. Cependant, si il/elle est machiavélique et égoïste, son comportement peut le/la conduire dans le narcissisme psychotique. Sa personnalité irremplaçable implique, de façon intentionnelle ou non, de n'assurer aucun successeur et de faire disparaître son organisation.

Annexes

Notes et références

  1. "Que la liberté retentisse" (Martin Luther King)
    Que la liberté retentisse des Rockies Mountains enneigées du Colorado !
    Que la liberté retentisse des pics courbés de la Californie !
    Mais pas seulement cela; que la liberté retentisse des Stone Mountains de la Georgie !
    Que la liberté retentisse des Lookout Mountains du Tennessee !
    Que la liberté retentisse de chaque colline et chaque taupinière du Mississippi.
    De chaque montagne, que la liberté retentisse.
  2. Rakesh Khurana, 2002, "Searching for the corporate savior: The irrational quest for charismatic CEOs", Princeton: Princeton University Press

Liens internes